Charte de l'animateur d'atelier d'écriture

Publié le 23 Février 2015

En 2012, un groupe d'animateurs dont je faisais partie a conduit une réflexion préalable, puis mandaté certains de ses membres, afin d'établir une charte de l'animation d'ateliers d'écriture.

Cette charte manquait à ce blog. J'en signe et j'en soutiens tous les termes.

Elle est publiée notamment sur le blog de l'une de ses rédactrices, Isabelle Moran, dont l'adresse figure en lien.

Christophe Montariol

L’écriture en atelier : une démarche d’éducation populaire

CHARTE DE L’ANIMATEUR D’ATELIER D’ECRITURE

Cette charte a pour objectif de constituer un réseau d’animateurs d’écriture qui partagent des convictions et des volontés communes. Elle est également un repère pour des personnes souhaitant animer des ateliers d’écriture ou y participer et pour des institutions désireuses d’en accueillir.

L’ANIMATEUR

Au préalable, il a suivi une formation à l’animation d’atelier d’écriture.

Il participe ou a lui-même participé à des ateliers.

Il continue de se former tout au long de ses années d’activité.

Il a le souci de développer et de renouveler en permanence son approche des ateliers et sa palette d’outils.

Il défend l’idée qu’écrire est faire acte de création. Si des textes sont rendus publics, l’animateur est garant de l’orthographe, dans le respect de la langue des auteurs.

Il est animé par la conviction que tout être humain détient les moyens de se forger une compréhension du monde. Il a confiance en l’intelligence individuelle et collective des participants.

Il favorise l’émancipation en faisant émerger l’écriture.

Il a une fonction sociale, politique et culturelle.

LE FONCTIONNEMENT DE L’ATELIER

Les ateliers sont ouverts à tous.

L’atelier d’écriture est un lieu et un moment d’expérimentation en groupe. Il met en avant le processus d’écriture : on essaie, on coopère, on questionne.

La durée et la fréquence sont variables et définies à l’avance.

L’atelier a pour point de départ des propositions d’écriture diverses et renouvelées. Elles sont des tremplins : nul ne sait ce qui va s’écrire.

LE CONTRAT

L’atelier d’écriture repose sur un contrat passé entre l’animateur et les participants.

Les principes sont la bienveillance, la confidentialité, l’échange.

LA MISE EN RESEAU

Les participants peuvent être redirigés vers un autre atelier lorsque leurs attentes correspondent davantage aux spécificités de celui-ci.

Collectif « Lire Ecrire en Pays de Loire »

Décembre 2012

Rédigé par Christophe Montariol

Publié dans #Association

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article