Publié le 24 Janvier 2013

L'Education Populaire, qu'est-ce à dire ? 

L'Association Relief forme des Animateurs d'Ateliers d'Ecriture dans l'esprit et la tradition de l'Education Populaire. Cela signifie que ces animateurs, par la suite, introduisent dans leur pratique les valeurs de l'Education Populaire. 

Certains agissent par exemple comme travailleurs sociaux dans des collectivités territoriales ou des association reconnues d'utilité publique.

Ils peuvent aussi bien intégrer les ateliers d'écriture à leur pratique professionnelle d'enseignants, d'acteurs sociaux, de médiateurs culturels... 

D'autres deviendront bénévoles d'associations culturelles. 

D'autres encore agiront hors de toute structure ni rémunération !

Il n'y a pas de profil type d'animateurs d'ateliers d'écriture...

Tous auront pour valeur de considérer que tout individu possède le droit inaliénable de se former tout au long de sa vie, d'évoluer dans sa pratique et d'acquérir des connaissances et savoir-faire. Ils garderont à l'esprit que ce droit est, autant que possible, accessible à tous.

L'Education Populaire est un mouvement qui prend ses racines dans plusieurs foyers de pensée de l'action sociale. Elle ne saurait être réduite à une appartenance politique ou à un rapport au fait religieux.

Son histoire et ses complexités ont été exposées dans la "Charte de l'Education Populaire", éditée en 2005 par le CNAJEP. En quelques pages, vous trouverez matière à répondre aux questions que peuvent poser ces deux mots, "Education Populaire".  

Charte de l'Education Populaire : pour tout savoir en quelques pages.

Voir les commentaires

Rédigé par Christophe Montariol

Publié dans #Association

Repost0

Publié le 24 Janvier 2013

Ma définition de l'atelier d'écriture

Pour moi, l'Atelier d'écriture est un lieu où se produisent des Erreurs, où se partagent les Modèles, où se rammassent les Déchets...

C'est un laboratoire, un lieu de jeu et d'expérimentation où se découvrent vivants, sous des jours inconnus, des « gros mots » tels que Solidarité, Simplicité, Tolérance, Respect, Confiance.

L'atelier d'écriture, tel que je le conçois, est un lieu de liberté, exprimée par écrit.

Chaque atelier ressemble à son animateur.

En praticien de l'écriture, mon atelier donne la priorité à la pratique de l'écriture.

Pour que l'écriture soit Libre, il lui faut des Contraintes !

  • La maîtrise du temps, avec l'accord des participants.

  • La maîtrise de la parole, consacrée, pendant l'atelier, aux écrits, à en parler, à les commenter. A tout instant, ces règles peuvent être rappelées aux participants.

  • Des incitateurs, des déclencheurs d'écriture. Ils limitent le champ de l'écriture, pour inviter les participants à explorer ce champ.

Trouver et présenter ces déclencheurs, c'est là tout le travail de préparation de l'animateur.

Découvrir comment ces contraintes modifient notre écriture, c'est là tout l'enjeu des ateliers d'écriture. Avec le plaisir pour objectif.

Objectif des contraintes : garantir le Partage et la Liberté :

Ce qui signifie, pour chaque participant : Liberté de partir ou rester, Liberté de participer ou NE PAS participer.

En tant qu'animateur, j'ouvre, protège et permet cette liberté.

Comme animateur, je ne suis ni censeur, ni gourou, ni thérapeute, ni professeur.

L'animateur est celui qui donne l'âme de l'atelier. Ce n'est déjà pas mal !

Mon objectif avec cet atelier :

  • Partager le bonheur des mots.

  • Donner soif d'écrire et de lire.

  • S'amuser, rire, se découvrir des réussites insoupçonnées, tout cela dans la confiance en soi et la certitude du respect de l'autre.

Voir les commentaires

Rédigé par Christophe Montariol

Publié dans #Association

Repost0

Publié le 24 Janvier 2013

Description de l'atelier de création d'icônes animé le 6 octobre 2012 à la Bibliothèque Michel Raibaud, au Château d'Olonne

Homme d’écrit et plasticien, je travaille depuis toujours ma lecture du monde et mes créations à partir de quelques constantes : l’oxymore, la recherche des repères, la transcendance, la permanence.

Parmi plusieurs voies d’expression plastique, j’ai exploré le concept de l’icône dans sa dimension sacrée, à partir de matériaux de récupération. Exploitant la propriété de l’icône à tenir debout détachée du support mural, j’ai travaillé ma création en double face, image et texte, les deux se répondant et s’alimentant.

Lors de l’atelier, les participants composeront leur icône en puisant s’ils le souhaitent leur inspiration de suggestions de textes. Ils utiliseront des papiers qu’ils découperont ou auront découpés dans des catalogues, magazines, journaux, prospectus publicitaires, emballages, etc, avant de les coller sur un support en contreplaqué ou aggloméré épais (vernis ou peint au préalable). Ils pourront conserver, au dos, le texte qui les a inspirés ou en créer un.

Voir les commentaires

Rédigé par Christophe Montariol

Publié dans #Ateliers

Repost0

Publié le 24 Janvier 2013

Pourquoi j'écris ? Je ne sais pas. Je ne sais plus pourquoi j'écris. Peut-on jamais le savoir, en être sûr ? J'ai toujours écrit. Pour moi. J'ai toujours gagné mon argent avec l'écrit. J'ai toujours vécu pour l'écrit. J'ai connu des éclipses dans mon écriture, des déserts. Et c'est peut-être la traversée de ces déserts qui est la plus précieuse pour comprendre. Cette urgence qui sourd, qui sort, qui jaillit dans le désert du non-écrit. De même, lecteur boulimique, je sature. J'ai besoin de repos, de relâche, de vide pour (re)trouver mon désir de lire. De trop boire je suis rassasié, parfois.

Dans le silence du désert de la vie, j'ai reconnu les sources qui m'ont rassasié, et j'ai cultivé autour le terrain qui m'a nourri. La culture comme métaphore de l'écriture. Le puits comme celle de la lecture. Le sillon s'est tracé sur la page vierge aux mots réguliers, et le grain a levé, arrosé par mes lectures. Besoin de survie qui fait écrire comme on ne cherche pas, mais comme on le découvre. Ecriture qui résulte de l'urgence. Ecriture de survie. Désir trouble quand il se rassasie trop vite. Désir évaporé. Longue marche de l'écriture, de puits en puits, d'oasis en oasis.

Lundi 14 mai 2012

Texte écrit en atelier d'écriture

Voir les commentaires

Rédigé par Christophe Montariol

Publié dans #Ecrits

Repost0

Publié le 24 Janvier 2013

Qu'est-ce que la littérature ? J'ai envie de répondre que c'est une personne qui parle de l'autre, par l'écrit. En parlant de l'autre, l'écrivant me conduit à sa rencontre. Et cette rencontre me conduit à m'interroger sur la et ma condition humaine. Par l'écrit. Par la lecture et l'écriture. Pour être clair, l'autre est peut-être cette personne même qui écrit, mais de toute façon, cette personne est, par définition, autre pour moi. Y compris si je suis celui qui écrit, puisque si j'écris sur moi, ce « moi » devient un sujet universel, devient universellement « autre » puisque personne d'autre que moi n'est moi. La littérature me parle donc bien de l'autre. Puisque pas de moi. Il apparaît ainsi que la littérature est un outil de décentrement de soi par l'écrit, qui permet de se retrouver soi-même. Aussi bien pour celui qui écrit que pour celui qui lit.

27 mars 2012

Texte écrit en atelier d'écriture

Voir les commentaires

Rédigé par Christophe Montariol

Publié dans #Ecrits

Repost0

Publié le 24 Janvier 2013

Présentation personnelle de l'exposition « ExpressionS Papiers » à la Bibliothèque Michel Raimbaud.

Du 3 au 31 octobre 2012

C'est un grand bonheur pour moi que de faire part de cette exposition, car c'est ma première en Vendée.

Ce l'est aussi pour la qualité des personnes qui en partagent l'affiche : nous n'avons pas eu, dans toute la préparation et jusqu'à la fin de l'accrochage, le moindre... accrochage. Entre exposants mais aussi entre organisateurs et exposants. C'est tout dire !

L'exposition est accompagnée d'un atelier, que chaque exposant anime à tour de rôle un samedi matin, pour faire partager sa technique.

J'espère que ce bonheur, que je diffuse aujourd'hui, est compréhensible. Il est porteur, comme les œuvres que j'expose, d'un message de paix et de réconciliation.

Est-ce si inaudible dans l'air du temps actuel ?

Brétignolles sur mer, le 14 septembre 2012

Recto-verso du Carton d'invitation réalisé par la Bibliothèque Michel Raimbaud pour annoncer l'exposition

Voir les commentaires

Rédigé par Christophe Montariol

Publié dans #Expos & Edition

Repost0

Publié le 24 Janvier 2013

Présentation officielle de l'Exposition "ExpressionS Papier", par la Bibliothèque Michel Raimbaud, du 3 au 31 octobre 2012.

Trois artistes, trois expressions artistiques pour découvrir diverses techniques créatives autour du papier. Papier récupéré, collé, déchiré, arraché, enluminé, marbré, peint, coloré... Du livre d’artiste à l’enluminure, de l’impression à l’icône, le papier devient le révélateur même de la création artistique pour Nathalie Boisliveau, Evelyne Royer et Christophe Montariol.

Couverture du Programme de la Bibliothèque Michel Raimbaud pour les mois de septembre à décembre 2012, avec une oeuvre d'Evelyne Royer

Couverture du Programme de la Bibliothèque Michel Raimbaud pour les mois de septembre à décembre 2012, avec une oeuvre d'Evelyne Royer

Voir les commentaires

Rédigé par Christophe Montariol

Publié dans #Expos & Edition

Repost0

Publié le 24 Janvier 2013

Exposition collective : ExpressionS Papiers, à la Bibliothèque Michel Raimbaud, au Château d'Olonne, avec Nathalie Boiliveau et Evelyne Royer, du 3 au 31 octobre 2012.

En solo : Association La Traversée, 12 rue St Sulpice, Paris VIe, décembre 2008. Accrochage et présentation de 40 oeuvres - peintures, assemblages, modelages, papiers mâchés, faïences, grès, icônes, collages - vendues en partie au profit de l'Association.

En co-exposition : En rose et noir, avec le photographe japonais Kozo Yano : 20 rue de la Chaise, Paris VIe, novembre 1993 : Ecriture des poèmes accompagnant les tirages photo de roses en noir et blanc. Edition d'un catalogue.

Voir les commentaires

Rédigé par Christophe Montariol

Publié dans #Expos & Edition

Repost0